0 In Les bases

Tout savoir sur
l’OUVERTURE FOCALE

La photographie est une question de lumière. l’objectif est “l’oeil”, tandis que le capteur est en quelque sorte la “retine” de l’appareil photo.

La photographie est une question de lumière. l’objectif est “l’oeil”, tandis que le capteur est en quelque sorte la “retine” de l’appareil photo.
La gestion de la lumière passe par 3 paramètres à connaitre absolument quand on commence la photo :
  • L’ouverture, mesuré en f/1.4 ou encore f/16
  • La vitesse, mesuré en seconde comme 1/4s ou 1/2000s
  • L’iso, qui règle la photo-sensibilité du capteur
Pas de panique, si certain de ces paramètres vous semplent abstraits, nous allons voir ensemble comment dompter vos réglages. Une fois que vous aurez compris le fonctionnement, vous oublierez définitivement le diabolique mode automatique !
Oui, c'est ça l'ouverture ! 1:1.4 indique que l'ouverture maximal est de f/1.4
Oui, c'est ça l'ouverture ! 1:1.4 indique que l'ouverture maximal est de f/1.4

Explication de l’ouverture

L’ouverture de la focale est exprimée en F. Plus le chiffre est petit, plus l’ouverture est grande (C’est là le piège!). Regardez plutôt le superbe schéma ci-dessous :

Pour modifier ce réglage, vous devez être en mode manuel ou en mode “priorité ouverture” ou “A” (Av chez Canon)

 

     – En mode manuel vous devez tout régler, donc ouverture, vitesse et iso.

     – En mode A, ou Av, vous devez uniquement régler l’ouverture. Parfait pour commencer !

 

Donc en gros, si on ne change pas la vitesse, vous avez ça :

f/1.4

f/22

Ok facile j’ai compris comment modifier l’ouverture, et après ? Vient ensuite l’aspect le plus intéressant de ce réglage :

La profondeur de champs

 
C’est ça qui permet d‘isoler un sujet, de rendre le premier plan ou l’arrière plan flou. Regardez les photos ci-dessous que j’ai prise avec un trepied à f/1.4 et à f/22

En augmentant l’ouverture, vous réduisez donc la zone de netteté. J’ai fait un schéma pour illustrer la règle général :

Voilà pour l’ouverture, il vous reste plus qu’à aller faire des photos en essayant de faire ressortir des éléments ou à détacher quelqu’un de son arrière plan. Cet effet s’appelle le BOKEH. Qui vient lui-même du Japonais : flou. La classe.

Il est trééés utilisé en portrait, cela amène de la proximité et permet de cacher le décors autour, pour faire converger le regard là où vous avez mis le focus.

La subtilité

Pour aller plus loin, il y’a aussi une astuce pour rendre vos photos plus nettes, avec plus de piqué et de détails.

Il ne faut pas se trouver aux limites de l’objectif, mais plutôt au milieu. Par exemple, pour le meilleur piqué possible avec un objectif 50mm à 1.8, vous devez monter de 5 cran votre ouverture.

Donc 1.8   >   2   >   2.2  >   2.5   >   2.8   >   3.2

Dans l’exemple ci-dessous, pour avoir la même lumière j’ai utilisé le mode Av, et j’ai prit 2 photos :

f/1.4 — 1/50s

f/3.2 — 1/250

Aucun post-traitement n’a été effectué sur ces images. Il ya trop de lumière qui arrive sur le capteur et ce dernier a du mal à traiter ces informations. Par contre à mi-ouverture, c’est la quantité optimale de lumière qu’on peut avoir !

L’ouverture à l’extrêmement petit (f/22) empêche le capteur de recevoir assez de lumière. Les photos n’en sont pas meilleures.

Cependant l’image ci-dessus à été agrandie à 80%, donc si vous ne comptez pas imprimer d’image, ni zoomer dedans, vous n’êtes pas obligé de vous prendre la tête avec ça, c’est juste un petit plus !

Merci d’avoir lu cet article en entier et j’espère qu’il vous a appris quelque chose.

Dites moi si vous jouez souvent avec ce réglage, si vous aimez l’effet de bokeh ou encore si vous n’y arrivez pas !

Tu as aimé cet article ?
  •  

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire :